Histoire de la sophrologie

La Sophrologie est une méthode créée il y a un peu moins de 60 ans. Elle fait appel à la relaxation musculaire, à la respiration contrôlée et à la visualisation positive.

Dans un premier temps, la sophrologie a principalement été exercée par des soignants. Puis, sous l’impulsion d’Alfonso Caycedo qui souhaitait voir se développer une sophrologie sociale accessible au plus grand nombre, des « non-soignants » ont pu être formés à leur tour.

C’est en 1960, qu’A. Caycedo (neuropsychiatre d’origine) fonde la sophrologie avec la création du premier département de Sophrologie clinique à l’hôpital Santa Isabel de Madrid. L’objectif d’A. Caycedo est de réaliser une véritable étude des phénomènes de la conscience ce que ne lui permet pas l’hypnose, méthode à laquelle il a été formé et qu’il pratique depuis plusieurs années.

Il va développer sa méthode pendant huit années en utilisant différents courants de pensée et différentes techniques de relaxation et de respiration.

Entre 1965 et 1968, A. Caycedo voyage en Inde, au Tibet et au Japon. Au cours de son voyage, il s’initie au yoga indien, au bouddhisme tibétain et au zen japonais. Suite à ce voyage, il écrit les trois premiers degrés de la méthode en 1968.

A son retour, il assiste au IIe congrès de la Société Française de Sophrologie. Ce congrès est considéré comme marquant officiellement la fin de la période de fondation de la Sophrologie. La même année parait le premier livre de Sophrologie intitulé Progrès en Sophrologie.

Le premier congrès mondial de la sophrologie a lieu en 1970 avec pour thème « Sophrologie, médecine d’Orient et d’Occident ».

En 1972, A. Caycedo publie le Dictionnaire abrégé de Sophrologie et Relaxation Dynamique qui définit une terminologie spécifique à la Sophrologie.

En 1975, a lieu le IIe congrès mondial à Barcelone sur le thème « Congrès de l’harmonie au sein de la civilisation du drame ».

En août 1977, a lieu à Recife (Brésil) le premier symposium panaméricain de Sophrologie. A. Caycedo y prononce un discours qui restera connu sous le nom de « Déclaration de Recife » ou « Déclaration des valeurs de l’homme ». En octobre de la même année a lieu l’inauguration de la Sophrologie sociologique lors du quatrième symposium européen qui a lieu à Madrid. En effet, A. Caycedo souhaite que le plus grand nombre ait accès à la Sophrologie et que cette méthode ne soit pas cantonnée à une méthode purement clinique. Mais c’est en Colombie dans les années quatre-vingt que va se développer la Sophrologie sociale. L’objectif est d’aider les êtres à survivre puis à exister. Se développe alors la dimension existentielle de la Sophrologie. Le quatrième degré de la méthode est créé.

Le IIIe congrès mondial se déroule en 1982 à Bogota, le IVe aura lieu en principauté d’Andorre en 1985.

La Sophrologie en Europe dans les années quatre-vingt présente une variété importante de méthodes et de courants. Certains la pratiquent couplée à l’hypnose, à des courants thérapeutiques ou à l’astrologie, aux tarots, etc. Ces pratiques rendent difficile la reconnaissance de la Sophrologie comme méthode à part entière et se suffisant à elle-même. En 1989, A. Caycedo propose alors une amnistie générale (au sens de réconciliation) dans le but de redonner à la Sophrologie son unité pour ainsi la rendre crédible. Il propose aussi une organisation stricte de son enseignement et nomme ainsi des directeurs d’école qui sont habilités à assurer la formation de base des Sophrologues.

En 1992, parait le premier numéro de la revue de la Fondation A. Caycedo intitulée Sophrologie Caycédienne en médecine et en sciences humaines.

Depuis la Sophrologie ne cesse de se développer et est enfin reconnue comme une méthode à part entière. La preuve en est, en France, avec le remboursement des séances par de plus en plus de mutuelles. L’étape suivante sera la reconnaissance de la formation des Sophrologues afin que la profession soit réglementée.

Les quatre premiers degrés de la méthode sont :

  • 1er degré : Exercices pour écouter ses ressentis et développer sa concentration ici et maintenant
  • 2ème degré : Exercices pour s’observer et se projeter dans des situations futures
  • 3ème degré : Exercices pour réactiver ses ressources passées et définir sa place
  • 4ème degré : Exercices pour révéler les capacités et les valeurs existentielles de l’être

*Pour un historique complet, vous pouvez vous référer au livre du Dr Patrick-André CHENE, Sophrologie, Fondements et Méthodologie, Ellébore éditions.