Mon parcours

Ma reconversion professionnelle en tant que sophrologue fait suite à un parcours universitaire et professionnel initial dans le domaine de la relation d’aide. Mon doctorat en psychologie et mon travail dans le domaine de l’insertion professionnelle ont en commun de mettre la personne au centre de mes préoccupations. La relation d’aide est définie comme une « relation dans laquelle l’une au moins des parties prenantes a pour objectif d’encourager l’autre (individu ou groupe) à s’épanouir, à se développer, à mûrir, à mieux se porter et à mieux faire face à la vie »[1]. Comme la sophrologie est basée sur la relation d’aide, en vous accompagnant dans la découverte de vos ressources, je vous guide pour faire face à une (des) situation(s) de façon autonome et durablement.

Parcours initial :

J’ai suivi des études de Psychologie et je me suis spécialisée en psychologie du développement. Je suis titulaire d’une thèse portant sur les conflits entre enfants et entre adolescents (« Etude développementales des conflits entre amis chez l’enfant et l’adolescent : motifs des conflits et habiletés à les négocier » et Annexes thèse). J’ai enseigné en université mais je n’ai pas adhéré avec les méthodes d’enseignement et l’absence de remise en question face à l’échec de nombreux étudiants sur les deux premières années d’études universitaires. Après l’obtention du titre de Docteur en Psychologie, j’ai travaillé dans le domaine de l’insertion professionnelle comme formatrice en région parisienne. Suite à cette expérience, j’ai obtenu un Master Pro en Psychologie de l’Orientation, de l’Evaluation et du Conseil.

J’ai accompagné des publics variés dans l’élaboration de leur projet professionnel puis j’ai pris la responsabilité de l’encadrement de femmes souhaitant se former pour travailler auprès d’enfants.

Parallèlement à cette activité principale, j’ai continué à intervenir en université et au CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) sur les thématiques de l’insertion professionnelle. J’ai également eu l’occasion d’intervenir auprès d’enseignants de théâtre du Cours Florent concernant l’enseignement du théâtre aux enfants.

Depuis Janvier 2018, j’interviens en tant que formatrice à l’Institut de Formation à la Sophrologie (Paris 10) où j’ai moi-même été formée.

Mon premier contact avec la Sophrologie :

Confrontée à des problèmes de sommeil auxquels les médecins ne répondaient que par la prescription de somnifères, j’ai décidé d’agir moi-même. Sur les conseils d’une amie j’ai pris rendez-vous avec une sophrologue, sans vraiment y croire. Mon problème a été résolu en quelques séances et avant même la fin de mon accompagnement par cette sophrologue, je ne prenais plus de somnifères. Je n’en ai plus jamais repris depuis.

Quelques temps après, j’ai décidé de me former à cette méthode.

Je suis sophrologue certifiée RNCP c’est-à-dire titulaire du titre professionnel reconnu par l’Etat (titre déposé à la CNCP). J’ai suivi la formation initiale de Sophrologue à l’IFS (Institut de Formation à la Sophrologie) situé à Paris 10ème. L’IFS est la première école de formation à la sophrologie à avoir obtenu un titre RNCP (titre reconnu par l’Etat de niveau III) et à en avoir obtenu le renouvellement.

J’appartiens à la Chambre Syndicale de Sophrologie et je respecte son code de déontologie.

Méthode complémentaire

Afin de compléter ma pratique thérapeutique, je me suis formée à l’Hypnose auprès de Jean-Marie Caplain, Maître praticien en Hypnose. J’ai obtenu mon certificat de Praticien me permettant d’exercer en tant qu’hypnothérapeute.

Je pratique l’Hypnose Ericksonienne, la Nouvelle Hypnose et l’Hypnose Humaniste (en savoir plus cliquez ici).

 

 

[1] L’approche centrée sur la personne de Carl Rogers, ed. Randin, p.139