Muriel Carrère Docteur en psychologie, Sophrologue certifiée et Hypnothérapeute

email : muriel@bulle-de-serenite.fr , téléphone : 06 38 61 86 04, adresse : 13 rue des Mûriers 75020 Paris

LA SOPHROLOGIE DANS LA PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ALCOOLODEPENDANTES

stop alcool 2

La sophrologie est de plus en plus utilisée dans la lutte contre les addictions en soutien des prises en charge médicale et psychologique[1]. Nous nous intéresserons dans cet article à la dépendance à l’alcool. Trois conditions sont nécessaires pour l’accompagnement d’une personne alcoolodépendante par un sophrologue :

  • qu’elle manifeste une volonté de combattre son addiction à l’alcool ;
  • qu’elle soit suivie par un médecin (généraliste ou addictologue) et/ou par un psychothérapeute (médecin psychiatre ou psychologue) ;
  • et qu’elle soit abstinente.

En tant que méthode psycho-corporelle[2], la sophrologie est indiquée dans ce type de prise en charge car l’accompagnement proposé va permettre de travailler aussi bien le psychisme que le corporel. En se basant sur la réappropriation de son corps[3], sur l’activation du positif et sur le principe de réalité objective, la sophrologie va permettre à la personne addicte de mieux accepter et gérer les privations engendrées par le sevrage.

En plus de l’aide dans l’acceptation des privations liées au sevrage alcoolique, la sophrologie va aider la personne à :

  • reprendre confiance en elle ;
  • mieux gérer son stress ;
  • améliorer la qualité de son sommeil si nécessaire ;
  • l’aider à reprendre conscience de son corps.

L’accompagnement proposé par le sophrologue vient en complément de la prise en charge médicale et psychologique de la personne. L’encadrement de la personne par ces différents professionnels avec des rendez-vous réguliers et variés va permettre une (re)structuration de la vie de la personne avec des objectifs à atteindre qui vont l’amener à reprendre contact avec le quotidien.

La sophrologie est un complément efficace dans la prise en charge de diverses addictions (dépendance tabagique, dépendance aux jeux, etc…), n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

[1] Article paru sur Ooreka : Relaxation, sophrologie et alcoolisme

[2] Article du 09/02/2016 paru sur Miroir Social : La réhabilitation psychocorporelle du malade alcoolique par la sophrologie

[3] Alcoolisme, image du corps et sophrologie, Hubert Audra, Mémoire de recherche de Maîtrise de Psychologie Clinique et Psychopathologique (2000)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *