Muriel Carrère Docteur en psychologie, Sophrologue certifiée et Hypnothérapeute

email : muriel.sophrologue1@gmail.com , téléphone : 06 38 61 86 04, adresse : 13 rue des Mûriers 75020 Paris

NOVEMBRE, MOIS SANS TABAC : SE FAIRE AIDER PAR LA SOPHROLOGIE OU PAR L’HYPNOSE

870x489_mois-sans-tabac

Vous avez pris la décision d’arrêter de fumer ou vous venez d’arrêter. Cette décision est courageuse, n’hésitez pas à vous faire accompagner pour atteindre votre objectif et le tenir dans le temps.

Il faut d’abord arrêter pour soi. Prendre cette décision parce que vous en avez assez d’être dépendant, d’être esclave, de vous demander si vous aurez assez de cigarettes pour finir la journée, la soirée, le week-end… Parce que vous voulez retrouver votre souffle, arrêter de tousser, retrouver un sommeil de qualité… Toutes ces raisons qui vous concernent sont un moteur puissant pour que vous réussissiez à arrêter. Malheureusement elles ne font pas tout. Il faut ensuite réussir à tenir dans le temps.

Ayant suivi des fumeurs dans leur arrêt du tabac, j’ai été confrontée à différentes peurs liées à cet arrêt. Certaines personnes craignaient de grossir, de devenir irritables, d’être beaucoup plus tendues au quotidien. D’autres redoutaient de rechuter lorsqu’elles seraient seules chez elle, ou au contraire lorsqu’elles seraient en compagnie d’autres fumeurs. Certaines avaient déjà essayé d’arrêter, d’autres se lançaient pour la première fois.

J’ai accompagné certaines personnes avec la sophrologie, d’autres avec l’hypnose et d’autres encore avec les deux méthodes. Elles ont toutes choisi la (les) méthode(s) qu’elles souhaitaient utiliser après que je leur ai présenté les deux.

Sophrologie et arrêt du tabac

La sophrologie est une méthode qui agit sur le physique et le mental. Sur le physique, elle aide à repérer les zones de tension et, grâce à des exercices de contractions-relâchements musculaires, à les éliminer. Sur le plan mental, elle va aider à éliminer les pensées négatives qui empêchent d’avancer pour les remplacer par des pensées aidantes (remplacer « je ne vais pas y arriver » par « j’ai les ressources nécessaires pour faire face à la situation »). Il existe deux types d’exercices en sophrologie : les exercices dynamiques qui consistent en des mouvements doux associés à la respiration et les exercices statiques, basés sur des visualisations d’images apaisantes, positives.

La sophrologie peut être utilisée lors des différentes phases d’arrêt du tabac c’est-à-dire de la prise de décision (se préparer mentalement à arrêter) jusqu’à l’après arrêt (gestion des émotions pour éviter la rechute) en passant par la phase d’arrêt elle-même.

Lorsque vous prenez la décision d’arrêter, le sophrologue va vous aider à vous projeter dans une vie sans tabac, à préparer le moment où vous allez arrêter en vous proposant des exercices vous permettant d’avoir confiance en vous et en vos capacités à arrêter.

Pendant la période de l’arrêt, le sophrologue va vous apprendre à gérer les moments qui pourraient être à l’origine d’une rechute, cela peut-être gérer le stress professionnel, les moments de solitude…, en vous proposant des exercices à réaliser à ces moments-là pour éviter de céder à l’envie d’allumer une cigarette.

Après l’arrêt, le sophrologue peut vous accompagner dans la gestion des émotions (sentiment d’être irritable, d’avoir moins de patience) et dans la gestion des compensations notamment alimentaires pour éviter ou limiter la prise de poids.

Les exercices proposés par le sophrologue deviennent les moyens que vous utilisez au quotidien pour vous sentir mieux et tenir votre décision. Vous devenez acteur de votre mieux-être.

Hypnose et arrêt du tabac

Milton Erickson définit l’hypnose comme « un état d’attention et de réceptivité intense avec une augmentation significative des réactions positives à une idée ou à un groupe d’idées ». Le travail réalisé se fait au niveau de l’Inconscient en vous amenant dans un état de conscience modifié permettant de supprimer les filtres et les croyances dites « limitantes ». A aucun moment le thérapeute ne peut vous « emmener où vous ne voulez pas aller », vous restez maître de vous-même.

L’objectif de l’hypnose est de vous aider à modifier votre rapport au tabac en se basant sur votre relation à la cigarette.

Cela permet également d’aider à la mise en place plus rapide du sevrage par le cerveau pour éviter ou limiter les sensations physiques (ralentissement du rythme cardiaque, augmentation de l’appétit, troubles digestifs) et mentales (troubles de l’humeur, troubles cognitifs et envie pulsionnelle de fumer) liées à l’absence de nicotine.

Et pourquoi pas hypnose et sophrologie ?

Il est possible de combiner les deux méthodes : l’hypnose pour enclencher le processus d’arrêt et la sophrologie pour acquérir des moyens de faire face aux situations à risques.

Lancez-vous !

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou si vous souhaitez vous faire accompagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *