Muriel Carrère Docteur en psychologie, Sophrologue certifiée et Hypnothérapeute

email : muriel.sophrologue1@gmail.com , téléphone : 06 38 61 86 04, adresse : 13 rue des Mûriers 75020 Paris

LA SOPHROLOGIE POUR LES ENFANTS « DYS »

trouble-dys-1

Les troubles « dys » sont regroupés en 6 catégories[1] :

  • les troubles spécifiques de l’acquisition du langage écrit, dans lesquels nous retrouvons la dyslexie et la dysorthographie;
  • les troubles spécifiques du développement du langage oral appelés dysphasie;
  • les troubles spécifiques du développement moteur et/ou des fonctions visuo-spatiales appelés dyspraxie;
  • les troubles spécifiques du développement des processus attentionnels et/ou des fonctions exécutives, plus connus sous l’appellation troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) ;
  • les troubles spécifiques du développement des processus mnésiques;
  • les troubles spécifiques des activités numériques appelés dyscalculie.

Malgré l’absence d’études fiables, on estime qu’entre 6 et 8% des enfants d’âge scolaire sont touchés par un ou plusieurs de ces troubles. Parmi ces 6 à 8% d’enfants touchés, 40% présentent des troubles d’apprentissage associés. Par exemple, des troubles du langage oral favorisent l’apparition des difficultés d’acquisition à l’écrit. Ces troubles ont un impact sur les aptitudes à parler et à communiquer, à comprendre et à intégrer des informations et des consignes, à lire et à écrire, à compter, à calculer et à résoudre des problèmes, etc.

La manifestation de ces troubles peut être qualifiée de légère à sévère en fonction du degré d’atteinte de l’enfant.

Le diagnostic d’un ou de plusieurs troubles dys est souvent un diagnostic pluridisciplinaire amenant la réalisation de bilans spécifiques et permettant de déterminer la prise en charge la plus adaptée. Le suivi de l’enfant est personnalisé et sa durée est variable en fonction de l’importance des troubles diagnostiqués.

La sophrologie intervient positivement à deux niveaux dans les troubles dys :

  • dans la prise de conscience de soi : la sophrologie va aider l’enfant dys à prendre conscience de son corps, de ses sens et ainsi va l’aider à développer sa perception de lui-même et de son schéma corporel ;
  • dans la gestion de ses émotions et l’acceptation des difficultés rencontrées : en apprenant à mieux gérer ses émotions et son stress, l’enfant va pouvoir développer la confiance en soi et l’estime de soi. Ceci va lui permettre de développer sa capacité de concentration et de découvrir de nouvelles capacités afin de compenser ses difficultés et investir les prises en charge rééducatives.

La sophrologie est un accompagnement parallèle, elle ne se substitue aucunement aux prises en charge mises en place par les thérapeutes intervenant sur les troubles de l’enfant.

Le travail sophrologique portera sur l’évacuation des tensions corporelles et des émotions négatives de l’enfant puis sur la gestion des situations difficiles ou redoutées en lui faisant adopter une position plus positive développant la confiance en ses capacités. Ce travail permettra également d’améliorer la conscience du schéma corporel dont l’importance dans la maîtrise des gestes est essentielle. N’hésitez pas à vous renseigner.

[1] Source : La Fédération Française des Dys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *