Muriel Carrère Docteur en psychologie, Sophrologue certifiée et Hypnothérapeute

email : muriel.sophrologue1@gmail.com , téléphone : 06 38 61 86 04, adresse : 13 rue des Mûriers 75020 Paris

RÉUSSIR SON ENTRETIEN DE RECRUTEMENT AVEC LA SOPHROLOGIE

Entretien de recrutement

En ce mois de septembre, vous êtes peut-être à la recherche d’un emploi ou d’un stage et vous allez être confronté à l’entretien de recrutement. C’est un moment important avec un enjeu élevé qui lui est attribué et influencé par vos expériences d’entretien passées et/ou la projection que vous faites de cette situation d’entretien.

La préparation d’un entretien comprend bien entendu la partie entraînement aux questions, le choix de votre tenue, le repérage du trajet pour vous rendre sur votre lieu de rendez-vous mais également une préparation plus mentale.

Cette notion de préparation mentale fait partie du quotidien des sportifs, cependant, elle est utilisée auprès d’un public plus large. La préparation mentale est « un apprentissage d’habiletés mentales et d’habiletés cognitives dont le but principal est d’optimiser la performance personnelle de [la personne] tout en promouvant le plaisir […] et en favorisant l’atteinte de l’autonomie »[1]. La préparation mentale consiste donc à travailler les habiletés cognitives (gestion des émotions, concentration, confiance en soi…) et mentales (imagerie, discours interne, capacité à se relaxer…). L’imagerie mentale peut être ici rapprochée de ce que nous appelons la suggestion mentale en sophrologie. En effet, selon Taylor et Shawn[2], l’imagerie mentale doit être fondée sur des images mentales positives, c’est-à-dire que la personne doit s’imaginer réaliser l’action avec succès, pour cela le contenu de l’image doit être en faveur de la réussite et des résultats ou se fonder sur des situations rappelant à la personne un moment de confiance et succès. En sophrologie, la suggestion mentale permet « la visualisation positive d’images, de souvenirs ou de situations futures afin de créer ou de se remémorer des ressentis agréables »[3].

C’est en faisant appel à la mémoire des résultats antérieurs (notamment lorsque ceux-ci sont bons), à l’interprétation des résultats antérieurs (c’est-à-dire les attributions causales), à la stimulation mentale des actions susceptibles de conduire au résultat, et aux croyances d’efficacité personnelle que la personne développe la confiance en soi.

Un élément important à savoir est que votre cerveau ne différencie pas les situations réellement vécues de celles imaginées alors pourquoi ne pas le programmer positivement en vous projetant après l’entretien en ayant été en pleine possession de vos moyens.

Pour vous préparer mentalement à votre entretien d’embauche, projetez-vous dans les instants qui suivent cet entretien et imaginez la fierté ressentie d’avoir été en totale possession de vos moyens durant cet entretien, d’avoir su répondre avec aisance aux questions posées et d’avoir eu confiance en vos capacités. Concentrez-vous également sur l’assurance dont vous avez fait preuve, la manière dont vous avez mis en avant vos compétences et votre adéquation pour le poste. Répétez plusieurs fois cette séance et couplez-la à des exercices en lien avec la respiration. Dites-vous bien que si vous avez été convoquée pour un entretien c’est que votre profil intéresse l’entreprise/la structure alors vous avez tout à gagner.

N’hésitez pas à vous faire accompagner par un sophrologue si vous sentez que vous en avez besoin.

[1] Jean Fournier, Dr en Psychologie du Sport, actuel Directeur scientifique de l’Institut National du sport du Québec et ancien consultant en Psychologie du sport de la Fédération Française de Golf.

[2] Taylor, J.A., & Shawn, D.F. (2002). The effects of outcome imagery on golf-putting performance. Journal of Sport Sciences, 20, 607-613

[3] Aliotta, C. (2014). Manuel de Sophrologie. Fondements, concepts et pratique du métier. InterEditions, p.14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *