Muriel Carrère Docteur en psychologie, Sophrologue certifiée et Hypnothérapeute

email : muriel.sophrologue1@gmail.com , téléphone : 06 38 61 86 04, adresse : 13 rue des Mûriers 75020 Paris

STOP AUX RÉGIMES

Stop aux régimes

Pourquoi mincir n’est-il simple et facile ?

Sandra Aamodt, neurobiologiste américaine, a publié récemment un ouvrage[1] dans lequel elle explique les raisons des échecs des régimes. Pour cela, elle s’est intéressé à notre cerveau et à la manière dont il réagit lorsque nous faisons un régime.

Cerveau et régime : mauvais ménage

Car il faut bien comprendre : notre cerveau régit notre corps et par là-même notre poids ! C’est lui qui lutte contre la perte de poids qu’il peut percevoir comme un danger pour nous. Notre cerveau a en tête un intervalle de poids considéré comme acceptable (XX kg +/- 5 à 8 kg). Cet intervalle varie d’une personne à l’autre et augmente légèrement avec l’âge. L’objectif de notre cerveau est de maintenir notre poids dans cet intervalle et de veiller à ne pas trop aller sous le minimum toléré.

Si vous faites un régime et que votre poids descend en-dessous du minimum fixé par votre cerveau alors l’état d’urgence est décrété. Votre cerveau va faire en sorte de faire remonter votre poids, et même de créer des réserves pour faire face à une nouvelle disette. Vous l’avez compris : non seulement vous reprenez alors les kilos perdus mais vous dépassez même votre poids de départ (c’est-à-dire avant régime). Ceci explique les kilos supplémentaires suivant un régime !

 Que pouvez-vous faire ?

Premièrement : laissez tomber les régimes ! Ce n’est pas en privant votre corps que vous perdrez du poids. Sans pour autant manger n’importe quoi et n’importe comment.

Deuxièmement : remettez-vous au sport. Tout doucement, avec pourquoi pas une ou des ami(e)s, à plusieurs la motivation est plus forte. Avez-vous pensé à la marche rapide ? A la piscine ? Au vélo ? Aux rollers ?

Troisièmement : devenez un mangeur intuitif. C’est-à-dire apprenez à écouter à nouveau votre corps : il vous fera comprendre quand il a besoin d’aliments et quand il en a assez. Pour cela, manger en pleine conscience peut vous aider.

Manger en pleine conscience : qu’est-ce que c’est ?

Cela commence dès la préparation du repas : invitez vos sens. Prenez le temps de sentir ce que vous préparez, de voir la transformation des aliments, d’entendre rissoler les légumes…

Installez-vous confortablement et manger dans le calme et lentement. Goûtez vraiment les aliments, sentez leurs textures, prenez le temps de d’identifier les différents goûts et écoutez les signaux de votre corps. Votre cerveau, toujours lui, vous dira stop lorsqu’il aura assez mangé.

Manger en pleine conscience s’apprend. La sophrologie peut vous aider à apprendre les conditions pour réaliser un repas en pleine conscience et à mettre en pratique des exercices pour préparer et faciliter la digestion des aliments. N’hésitez pas à vous renseigner.

[1] Pourquoi les régimes font grossir ? de Sandra Aamodt aux éditions Hugo Doc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *